Ilhan Omar, une élue qui divise

Ilhan Omar, une élue qui divise

Ilhan Omar, une élue qui divise

Ilhan Omar a été élue représentante du Minnesota au Congrès américain en novembre 2018 après une campagne axée sur la défense de l'écologie et du modèle multiculturaliste. D'origine somalienne et portant le voile islamique depuis 2001, elle devient la première femme voilée à siéger au Congrès. En effet, dès son arrivée elle exige de faire modifier la législation interdisant le port de tout couvre chef distinctif depuis 181 ans. Elle apparait alors avec un voile couvrant son cou alors que son staff préférait un bandeau couvrant ses cheveux pendant la campagne

Elle est au cœur d'une polémique aux Etats-Unis depuis le 10 février 2019 après deux tweets du même jour qui ont suscité de nombreuses accusations d'antisémitisme, jusque dans les rangs démocrates. Répondant au journaliste de Glenn Greenwald, qui critiquait les personnalités politiques s’opposant à un boycott d'Israël, Ilhan Omar a cité une chanson du rappeur Puff Daddy : “It’s all about the Benjamins baby.”, évoquant ainsi "une affaire de dollars" qui motiveraient ces politiques à refuser le boycott de l'état hébreu (Benjamins désigne les billets de 100 dollars à l’effigie de Benjamin Franklin). Elle a dans un autre tweet explicité sa réponse en affirmant qu'elle parlait bien de l'AIPAC, un lobby pro-israélien aux États-Unis.

La présidente du groupe démocrate à l'Assemblée, Nancy Pelosi, a condamné une "rhétorique antisémite et d'accusations préjudiciables sur les partisans d'Israël". Plus d'une dizaine de parlementaires de tous bords ont demandé que l'élue soit sanctionnée. L'association représentative des Frères musulmans aux USA et connue du FBI pour ses liens avec le Hamas, CAIR, lui a en revanche apporté son soutien en niant tout antisémitisme dans ses propos. La section CAIR de Californie a d'ailleurs confirmé la présence d'Ilhan Omar à son dîner annuel de levée de fonds à Los Angeles le 23 mars 2019.

Après avoir présenté le mouvement BDS (boycott, désinvestissement, sanctions contre Israël) comme pouvant être contre-productif dans un discours dans une synagogue pendant sa campagne, elle lui a depuis réitéré son "soutien" dans un entretien sur le forum Muslim Girl comme le révèle le quotidien Haaretz.

En 2012, elle tweetait : "Israel has hypnotized the world, may Allah awaken the people and help them see the evil doings of Israel.”, usant cette fois-ci encore d'une rhétorique complotiste et bigote.

Ramzi Abbas

Close