Rachid Mesli

Rachid Mesli

Rachid Mesli

Avocat en Droit Criminel en Algérie, Rachid  Mesli a défendu de nombreux détenus suite à l'arrêt du processus électoral législatif dans le pays en janvier 1992.

Selon sa biographie, le 31 juillet 1996, il a été kidnappé par les forces de sécurité et détenu pendant trois ans après avoir été battu à répétition, reçus plusieurs menaces de mort, et condamné lors d'un procès qui avait « clairement violé les normes internationales pour un procès équitable » selon Amnesty International. Il sera ensuite condamné à vingt ans d’emprisonnement par contumace en Algérie.

Le site Rue 89 lui a consacré un post élogieux. Il explique pourquoi l'Algérie le poursuit.

« J’ai toujours gêné les autorités de mon pays en m’occupant des prisonniers politiques. Ce qui les a rendus fous, c’est lorsque j’ai soumis en 2001 les dossiers de Abbassi Madani et Ali Belhadj au Groupe de travail sur les détentions arbitraires qui a reconnu que les deux leaders du FIS (Front islamique du salut) étaient détenus suite à un procès inéquitable. L’année dernière, le Comité des droits de l’homme a également condamné l’Algérie pour ces mêmes cas. » (Rue 89)

Rachid  Mesli s'est installé à Genève en 2000.

Il est longtemps le porte-parole de la Commission arabe des droits humains qui co-édite une brochure antisémite diffusée depuis 2002 : le "Manifeste judéo-nazi d’Ariel Sharon".

Il a cofondé Al Karama en 2004. Une fondation régulièrement mise en cause pour ses liens avec Al Qaïda et ses admirateurs.

En 2014, la Fondation Al Karama est inscrite sur la liste des organisations terroristes par les Emirats Arabes Unis.

 

 

Ce article est également disponible en English.

La rédaction

Related Articles

Close